Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Chant du Tibet

Le vent se lève

20 Juillet 2009, 09:35am

Publié par Chris

La cadence que j'imprime depuis le départ est démentielle : 2100 km en 13 étapes ! Combien de temps vais-je encore tenir ? Pédaler encore. Abattre des kilomètres. Avancer. Des journées à ne faire que ça pour m'extirper de ce néant géographique. La fatigue et le découragement me guettent. Ils planent au-dessus de ma tête, tournent autour de moi sans cesse.
Pour l'heure, je ne leur cède pas. Abruti par de longues heures de bataille contre le vent qui se lève, je deviens indifférent à mon propre sort. Des rafales contraires me ralentissent à l'extrême et il n'y a rien pour les arrêter. J'aurai voulu mourir dans les bourrasques, m'écrouler sur le sol dans un dernier soupir. Fini la bataille, terminé la lutte inégale, envolé la souffrance ! Mais voilà, on ne meurt pas comme ça. Je suis condamné à avancer à un rythme désespérant, la tête basse et les yeux rivés au sol. Des trainées de sable fin recouvrent la route qui finit presque par disparaître. 

Quand enfin le vent relâche son étreinte, je peux respirer à nouveau et reprendre 3 ou 4 km/h.

Juste de quoi reprendre goût à la vie.

Après 270 km de terres désolées et de solitude exacerbée, une haie d'arbres se détache au loin du nuage de poussière et de sable en suspension dans l'air : Yencheng sera bientôt là.
 
Au même moment, je sens la vie pulser dans mes veines et la souffrance quitter mon corps.
Je viens de traverser la partie sud du bassin du Tarim.  

 


Le paysage est si désolé, si plat que l'on peut remarquer ici la rotondité de la terre.

 

Commenter cet article