Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Chant du Tibet

Désillusion

21 Novembre 2008, 10:25am

Publié par Christophe

On attend toujours beaucoup de quelqu'un qui part à l'aventure.

Qui plus est, dans une région aussi céleste que le Tibet, terre mythique et pays de la sagesse réincarnée.
On attend souvent avec impatience que le voyageur rapporte du rêve, de l'exploit et de belles histoires à raconter. On espère secrètement qu'il donnera plus qu'il ne pourra jamais donner. 
Traverser la terre tibétaine à pied revient aujourd'hui à marcher sur la Lune. Et elle n'a pas été décrochée. C'était pourtant l'objectif. Tout ce qui pouvait être tenté a été tenté, et à deux reprises. Comment regretter ce qui n'a pas été possible ?  
 
Rien que pour la région du Kailash  les contraintes administratives sont décourageantes, la facture vertigineuse et la liberté de mouvement inexistante. Le tourisme dans cette région est tout juste toléré et par définition suspect.
Seul en plein hiver sur le plateau tibétain, clandestin et donc en délicatesse avec la loi, j'ai choisi (pour une fois) la voie de la raison.  

Je voulais passer par les montagnes mais la perspective de me déplacer comme un fugitif la peur au ventre pendant plusieurs semaines a été décisive au moment de passer à l'acte. Je voulais rester libre sur les chemins de cette même liberté que je partais célébrer sur la terre tibétaine qui en tant besoin aujourd'hui.

Qui m'en voudra ?

Depuis les événements de mars à Lhassa, un seul moine à réussir à fuir son pays aux prix de souffrances terribles contre 1 000 habituellement. Comment aurais-je pu passer ? A quel prix ?

Je suis très déçu. Mais qu'est-ce en comparaison de la répression que vit le peuple tibétain ?
Dans une poignée de jours je vais retrouver la liberté qu'offre mon pays, la France.

Bien d'autres n'auront jamais cette chance...

Commenter cet article