Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Chant du Tibet

Passage difficile

14 Novembre 2008, 10:42am

Publié par Christophe

Petit déjeuner succint. L'eau manque. Je progresse en compagnie d'Alex et Astrid sur une arête rocheuse. L'eau des torrents est inaccessible, la pente sévère et le danger omniprésent. A peine la place pour une chaussure ! J'ai le coeur qui bat un peu plus vite que d'habitude... A une ou deux reprises, j'aurais bien fait demi-tour, mais sachant les efforts que j'avais déployés pour arriver jusque là, j'y ai vite renoncé. Il n'y avait plus qu'une solution : aller de l'avant sans regarder en bas, là juste sous les pieds, ce vide terrible qui m'appellait.
Tout à coup, ma bouteille d'eau m'échappe des mains et je la vois dévaler la pente à toute vitesse. J'ai des frissons en imaginant que je puisse suivre le même chemin qu'elle à la première erreur de pied. Nous sommes à 2 jours du premier village sans téléphone. Et combien de jours encore pour atteindre une route ? Je comprends à cet instant ce que le mot engagement signifie et son sens bien réel.

Je sens la lourde responsabilité de chacun de mes pas, de chacun de mes gestes. Autour de moi pourtant, un panorama splendide s'allume dans une lumière de feu mais je ne peux lui accorder que quelques brides d'attention. L'effort et la concentration accaparent toute mon énergie.
Nous cherchons des yeux la sortie du cirque montagneux et son haut col. Rien, à part une petite faiblesse sur une haute ligne de crêtes acérées. Le col ? Le souffle court, j'atteins le mince passage d'un cri rageur et soulagé. Ma joie est de très courte durée. Derrière, c'est le vide prodigieux offert par la falaise.

Où est la sortie ?
 
 

Passage délicat à flanc de falaise

Arrivé au faux col, ma joie sera de courte durée, mais le panorama splendide

Alex reçoit les premiers rayons du jour sur l'arête qui conduit au Patarasi Pass

 Derniers mètres dans la neige pour Alex, 4420 mètres d'altitude

 

Commenter cet article