Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Chant du Tibet

Rêve et utopie

27 Septembre 2008, 15:19pm

Le voyageur rêve d'un monde sans frontières.

Tel les nuages survolant les montagnes qui ignorent tout des frontières terrestres crées par les hommes, il rêve que plus rien n'entrave sa course en quête de découverte. Il rêve d'un monde sans limite, sans barbelés ni poste frontière pour que jamais le fil qu'il tend en quittant sa maison ne soit rompu.

Que ses seuls limites soient celles qu'il se pose ou s'impose. Que jamais son rêve ne se brise sur une barrière douanière ou sous le sceau d'une administration récalcitrante et pointilleuse car cela il ne l'aura pas souhaité.
 
Le voyageur avide d'espace ne reconnait que les fleuves et les montagnes pour seules barrières. De celles-ci il peut venir à bout à force de persévérance. Les lignes délimitant les états lui sont bien plus âpres à franchir. Il les craint par-dessus tout car là s'arrête son pouvoir de décision. Il n'est plus maître de son destin qu'il doit remettre entre les mains d'autres hommes qui ne savent rien de sa passion pour le monde et de sa foi sincère pour la découverte. Eux ne savent que trier, classifier, cocher des cases, renseigner des formulaires et apposer des tampons.

C'est le plus grand danger à la liberté.

La même que possède l'oiseau, le vent ou la lumière de pénétrer chaque parcelle terrestre sans entrave. Alors le voyageur se tourne vers eux et il se voudrait l'un des leurs pour s'affranchir de toute contraintes bureaucratiques et poursuivre sa route en toute quiétude.



Le voyageur est un idéaliste qui façonne le monde à son envie avant que la réalité ne le rattrappe et ne le ramène sur Terre, l'obligeant à quitter le monde des hautes sphères pour la réalité du terrain.

Il sait que le possible a besoin de l'impossible pour exister et que son rêve d'absolu liberté le tiendra longtemps encore en mouvement.

Commenter cet article