Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Chant du Tibet

6000 m de consolation

22 Septembre 2008, 10:05am

6h00 du matin. Après 5 heures de progression nous atteignons l'arête finale. La vue sur la chaîne montagneuse est digne de celle que l'on a depuis un avion. Vue du sommet alors que les premiers rayons du soleil inondent l'espace. 14/09/08. 1h00 du matin. Départ pour le sommet du Stock Kangri. Pas un souffle de vent. Silence absolu. Nous sommes 5. Fred, Sonam notre guide, un couple de Tchèques Pavel et Mischa et moi. Le petit groupe enfonce l'obscurité. La plupart n'ont pas réussi à trouver le sommeil la veille. J'en fais partie. La journée promet d'être longue. Le Stock Kangri est notre dernier espoir de ne pas rentrer la tête basse avant de reconsidérer la suite du projet. Nous voulons ardemment réussir le sommet que l'on dit accessible et non technique. Je reste prudent quant aux informations de ce style et préfère voir par moi-même. Fred ne lâche pas le guide d'une semelle, restant dans chacun de ses pas. Les Tchèques ne tardent pas à renoncer : mal d'altitude. Nous passons une petite passe pour déboucher dans une combe glaciaire. L'éclat lunaire confère au site une ambiance de haute altitude. La pente se raidit dans les éboulis et le sol se dérobe sous chacun de nos pas. La montée est fastidieuse dans un air glacé qui fige l'eau de nos gourdes. Entreprendre l'ascension de nuit permet de ne pas visualiser l'ampleur de la tâche surtout quand la Lune décide d'aller se coucher.
J'ai froid et attends avec l'impatience d'un gosse à l'approche de Noël que le soleil inonde un spectacle qui promet d'être grandiose. Au loin, un faisceau bleu apparait. Nous débouchons sur une arête étroite et exposée : l'arête finale ! 3 000 m en contrebas, la vallée de l'Indus. Patiemment l'aube naît au-dessus de la chaîne montagneuse du Xingjiang. dans une teinte orangée. Le dôme sommital apparaît dans la pénombre. Sonam atteint le premier un parterre de Prayer's Flags que le vent ne secoue pas encore. Fred le talonne. Je filme l'arrivée un peu en contrebas. Le mal d'altitude ne nous a pas gagné.
"Kiki Soso Lar Gyalo !!!" hurle notre guide (Les Dieux sont vainqueurs, les Démons sont vaincus !) 
Notre premier 6000 m ! 6123 m exactement. Environ -10°C. L'honneur est sauf. Une tâche m'a particulièrement motivée à atteindre ce sommet. A Manali, Tenzin m'a confié un drapeau tibétain pour le hisser au-dessus de la montagne et de saisir quelques images de la scène. Mission accomplie. J'ai tenu mon engagement. Le soleil se lève à l'instant précis où j'installe le drapeau tibétain sur le dôme sommital. J'espère qu'il s'agit là d'un signe favorable pour l'avenir de tout un peuple...


Maintenant, nous pouvons repenser la suite du projet "Sur les Chemins de la Liberté".

Avant tout chose, je ressens un immense besoin de rentrer quelques jours en France, de reprendre des forces (-5kg) et d'envisager la suite.  Je ne sais si Fred m'accompagnera mais depuis quelques jours l'idée a fait son chemin et est devenu une certitude. J'en ai fait une affaire personnelle, un objectif de vie. Après l'immense déception vécue sur la route de Nelang et le renvoi à nos chers études, j'ai remonté difficilement la pente. Atteindre le sommet du Stock Kangri était symboliquement très important et sonnait le renouveau du projet sur les pas d'Heinrich Harrer.

Le projet est en voie de reconstruction. Cela va nécessité quelques jours mais l'envie est là.

Restez en contact avec le projet via ce blog. Nous vous donnerons des nouvelles très prochainement.

Commenter cet article